Fatoumata Kébé, elle s’est fixée le ciel comme limite

Pour ce 1er article,

j’ai choisi de vous parler de Fatoumata Kébé. #Representation matters, il est important de mettre en avant de telles modèles féminins. J’ai souvent la tête dans les étoiles… et bien elle, elle est allée plus loin, elle les a étudiées. Elle l’a fait !

 

Son amour pour l’astronomie a débuté au hasard d’une encyclopédie feuilletée chez ses parents. Aujourd’hui astrophysicienne, Fatoumata Kébé nous partage sa passion pour la Lune dans un ouvrage que je vous recommande “La Lune est un roman” (éd. Slatkine et Cie).

Fatoumata Kébé est née le 26 juin 1985 à Montreuil et a grandi à Noisy-le-Sec où elle passe un baccalauréat scientifique. Son père, cariste, et sa mère, femme de ménage, sont Maliens. Elle garde d’ailleurs un lien fort avec ce pays dans lequel elle y mène des actions sociales et pédagogiques.

Son parcours

Elle s’intéresse à l’espace après avoir découvert l’encyclopédie astronomique de son père à l’âge de huit ans. Après une licence en ingénierie mécanique à l’université Pierre-et-Marie-Curie, elle y obtient un master en mécanique des fluides. Elle a passé sa dernière année à étudier l’ingénierie spatiale à l’université de Tokyo. Elle prépare ensuite un doctorat en astronomie à l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides. Elle soutient en décembre 2016 sa thèse intitulée Étude de l’influence des incréments de vitesse impulsionnels sur les trajectoires de débris spatiaux à l’université Pierre-et-Marie-Curie.

Ses travaux

Passionnée par l’astronomie et l’environnement, elle travaille aujourd’hui sur les débris spatiaux, une pollution autour de la Terre générée par l’activité humaine ainsi que dans le domaine de la gestion d’eau dans le secteur agricole.

Fatoumata Kébé, elle s’est fixée le ciel comme limite-meltinggirls.fr        Fatoumata Kébé, elle s’est fixée le ciel comme limite-meltinggirls.fr

En parallèle de ses recherches spatiales, elle met son savoir au service de divers projets :

Elle a développé le projet « Connected Eco » au Mali, pays de ses racines, au sein d’une coopérative de femmes. C’est un nouveau modèle agricole pour s’assurer que des denrées alimentaires de qualité soient produites, tout en préservant l’écosystème naturel. Ce projet utilise un capteur solaire pour limiter le gaspillage de l’eau dans l’agriculture. Le projet a gagné le prix des jeunes innovateurs de l’Union internationale des télécommunications.

Partager ses connaissances et plus particulièrement l’astronomie avec le plus grand nombre est l’une de ses vocations.

Elle participe à promouvoir la place des femmes dans les sciences et milite avec ses collègues américaines au sein de l’association Women in Aerospace. Elle organise des ateliers « sur les étoiles » pour les enfants des quartiers difficiles.

Elle est également responsable de l’association Éphémérides qui organise des ateliers d’astronomie dans les quartiers sensibles. Elle fait également partie de deux associations qui militent en faveur des carrières féminines

En 2015, elle est l’un des visages de l’exposition Space Girls Space Women au Musée des arts et métiers sur les femmes dans le milieu spatial. En 2018, elle est classée par le Vanity Fair comme l’une des 50 personnalités françaises les plus influentes.

C’est une femme formidable qui a gravi les échelons de l’excellence à la française et rêve désormais de poser un pied sur la lune pour « mieux observer la Terre ».

Fatoumata Kébé, elle s’est fixée le ciel comme limite-meltinggirls.fr  Fatoumata Kébé, elle s’est fixée le ciel comme limite-meltinggirls.fr

ARTICLES RÉCENTS

Laissez un commentaire

Melting Girls à votre écoute !

Poulet Yassa Facile-Meltinggirls.frMeltinggirls à testé les Quais de Lutèce - Avis hotel Parc Astérix- les-quais-de-lutece-une-nuit-gauloise-avant-de-visiter-le-parc-asterix